Comment est organisée la hiérarchie ecclésiastique dans l’Église Catholique ?

église catholique

L’Église Catholique représente une institution regroupant tous les catholiques. Il s’agit en général des chrétiens en communion avec le pape et les évêques. Elle fait également l’objet d’une institution et d’un clergé organisés de manière hiérarchique. Pour en savoir plus, la suite de cette rubrique présente comment s’organise la hiérarchie ecclésiastique dans l’Église Catholique ? Mais avant d’aller plus loin, il vaut mieux savoir ce qu’on entend vraiment par « hiérarchie ecclésiastique ». Explications.

Qu’est-ce qu’une hiérarchie ecclésiastique ?

La hiérarchie ecclésiastique fait surtout référence à une gradation de subordination de dignités ou de personnes. En général, elle prend en charge les relations dans un clergé, notamment dans les institutions ecclésiastiques. L’Église Catholique représente une institution très étendue et complexe. Dans cette optique, la mise en place d’une hiérarchie bien définie reste une solution favorable pour mieux organiser cette grande institution. Mais que vaut cette hiérarchie ecclésiastique ? Lorsque Jésus Christ a fondé l’église, celle-ci est principalement constituée d’une communauté représentée par Lui-même, ses apôtres ainsi que ses différents disciples. Cette première représentation hiérarchique est ainsi préservée jusqu’à nos jours. Elle a formé la base de la hiérarchie ecclésiastique de l’Église Catholique que l’on peut constater aujourd’hui.

Cette forme hiérarchique provient de plusieurs conciles et délibérations au cours de nombreux siècles. Sur ce, l’église s’est permis de déterminer une série de figures clés, de charges ecclésiastiques qui soutiennent principalement le Pape et les Évêques pour diriger le peuple de Christ. Fondamentalement, cette hiérarchie se concentre surtout sur la faculté des ordonnés de différents niveaux d’administrer ou non les Sacrements. Ils ont aussi le pouvoir d’intervenir au niveau juridictionnel. Par exemple, ils peuvent désigner un nouvel évêque ou bien une paroisse à un prêtre.

hiérarchie ecclésiastique

L’organisation actuelle et l’ordre ecclésiastique de l’Église Catholique

L’échelle hiérarchique de l’Église Catholique dans un clergé comprend tous ceux qui ont reçu l’Ordination. Ce clergé est principalement composé de trois degrés ecclésiastiques, à savoir les Évêques, les Presbytres et les Diacres.

Le Pape

Mais au sommet de cette hiérarchie ecclésiastique, on retrouve que le Pape. Ce dernier est considéré comme l’Évêque de Rome et chef suprême de l’Église Catholique. Dans le cadre de cette nomination, sa charge reste à vie.

Les Cardinaux

Après le Pape, par importance, il y a les Cardinaux. Ils ont pour mission d’aider le Pape dans l’administration de l’église. Pour cela, ils doivent se réunir dans le Collège des Cardinaux ou Collège Sacré. Ces cardinaux jouent également un rôle important dans l’élection du nouveau Pape.

Les Évêques

Les Évêques reçoivent leur charge à travers l’ordination épiscopale. Ils s’occupent en général la direction d’un diocèse, les « portions du peuple de Dieu ». Dans leur mission, les Évêques prennent en charge les unités territoriales et administratives. Celles-ci comprennent l’église. Ils administrent le Sacrement de la Confirmation et ordonnent les prêtres et les diacres. Tout comme les Presbytres et les Cardinaux, ils peuvent prendre leur retraite à 75 ans.

Les Archevêques

Il existe une différence entre les Évêques et les Archevêques. Les premiers gouvernent les diocèses. Les seconds sont des évêques d’un archidiocèse. Ceci fait référence à un diocèse qui se trouve à la tête d’une province ecclésiastique constituée de plusieurs diocèses.

Les Presbytres

Appelés également les prêtres ou curés, les Presbytres s’occupent généralement d’une paroisse, une unité administrative de l’Église Catholique. Plusieurs paroisses constituent un vicariat et un prêtre peut prendre le rôle d’un vicaire et devenir coordonnateur de toutes les paroisses d’un territoire.

Laissez une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publiée.