5 conseils pour ceux qui envisagent de divorcer

conseil divorce

L’effondrement du mariage d’un couple et le processus de divorce qui s’ensuit sont souvent l’un des moments les plus angoissants de la vie d’une personne. Les informations fournies dans cet article s’efforcent d’atténuer une partie de l’angoisse mentale que l’on est susceptible d’éprouver tout en aidant à éviter un divorce difficile et angoissant.

1) Réfléchir aux choses

Lorsque vous en êtes arrivé au point où vous pensez que votre mariage ne peut être sauvé, ne faites pas l’erreur que beaucoup font en pensant que vous devez entamer immédiatement une procédure de divorce. La meilleure chose à faire est de prendre le temps de réfléchir et d’examiner soigneusement toutes vos options avant de décider de demander un avis juridique. Il est compréhensible que vos niveaux d’émotion seront intensément élevés directement après la séparation avec votre partenaire, il est donc sage de laisser passer un peu de temps.

La procédure de divorce n’est pas seulement une question de temps.

Alors que de nombreux défenseurs affirment que divorcer le plus tôt possible est la seule façon de vraiment mettre le passé derrière vous et d’avancer dans votre vie, ce n’est peut-être pas la meilleure solution pour vous. Toutefois, si vous avez pesé vos options et que vous pensez que le divorce est le bon choix pour vous (et vos enfants), c’est à ce moment-là que vous devez chercher à vous engager avec un avocat expérimenté en droit de la famille.

2) Médiation et droit collaboratif

Il existe des méthodes alternatives pour obtenir un divorce qui n’implique pas les procédures judiciaires standard et les avocats spécialisés dans le divorce. Il s’agit notamment des services de médiation et du droit collaboratif. La médiation peut faire en sorte que l’ensemble du processus de divorce soit beaucoup plus amical pour les deux parties concernées. C’est souvent moins coûteux, plus rapide et moins traumatisant que d’avoir à s’engager fréquemment avec votre avocat.

Dans le cadre du droit collaboratif, la médiation est un moyen d’éviter les conflits d’intérêts.

Avec le droit collaboratif, les deux parties désignent un avocat qui a une expérience appropriée en matière de droit collaboratif et tout le monde se réunit pour négocier et résoudre les problèmes ensemble. Chaque partie a l’avocat qu’elle a choisi avec elle lors de chaque réunion collaborative pour la conseiller tout au long de l’épreuve.

Il est important de savoir que vous avez un avocat.

3) Être honnête

Pour s’assurer que les bonnes décisions sont déterminées et que le meilleur résultat est atteint pour chaque partie et leurs enfants et/ou personnes à charge (le cas échéant), vous devez être honnête avec votre avocat. Il ne peut pas vous offrir des conseils juridiques avisés si vos déclarations sont fausses et trompeuses. Il est important de savoir que toute tentative de dissimulation ou de falsification d’informations sera presque toujours découverte. Le faire entraînera des répercussions chroniques, tant d’un point de vue juridique que financier.

droit collaboratif

4) Ne pas laisser vos émotions vous submerger

L’effondrement d’un mariage déclenchera souvent toute une multitude de sentiments émotionnels négatifs, notamment la haine, la peur et le chagrin, mais il est important que vous ne laissiez pas ces sentiments affecter votre prise de décision. Le divorce est une procédure qui doit être résolue, plutôt qu’une bataille acharnée que vous devez « gagner ». Votre avocat spécialisé en droit de la famille utilisera ses compétences pour vous aider non seulement à obtenir le divorce, mais aussi à faire face aux nombreuses pressions qui y sont liées. Si vous vous retrouvez furieux contre votre ex-partenaire et envahi par la rage, prévenez immédiatement votre avocat, au lieu d’envoyer un e-mail ou un SMS toxique qui ne fera qu’aggraver les choses.

Lorsque vous répondez à un message de votre avocat concernant votre affaire, il est toujours bon de vous laisser le temps de faire le vide dans votre tête et de vous assurer que vous vous comportez de manière civilisée à tout moment. Si votre ancien partenaire choisit de recourir à un comportement malveillant ou même puéril, cherchez toujours à vous élever au-dessus de cela plutôt que de « combattre le feu par le feu », car cela ne réussira qu’à créer plus de stress pour vous et à entraîner plus d’honoraires.

5) La communication est la clé

La meilleure façon de contribuer à garantir un processus de divorce moins ardu est de tendre la main à votre ex-partenaire. Plus vous pourrez coopérer et résoudre les choses entre vous, moins, ce sera coûteux et long. Cela vous donnera le pouvoir de prendre vos propres décisions, au lieu que ce soit le tribunal qui les prenne pour vous. Lorsque vous discutez de questions financières, il est important d’être certain de ce que vous souhaitez accomplir à l’avance afin de réduire la probabilité de disputes inutiles.

Dans le cas où les choses commencent à bouillir, éloignez-vous. N’essayez pas de rester sur vos positions et de vous battre pour ce qui vous semble juste. Il est toujours judicieux de se rencontrer dans un lieu public, où les conflits sont moins nombreux. Si votre ex-partenaire ne veut pas discuter avec vous en tête-à-tête ou si vous pensez que vous pourriez être la cible d’un comportement violent, utilisez alors les méthodes de résolution plus conventionnelles.

Laissez une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publiée.