Mariage italien : les particularités, coutumes et traditions d’un mariage en Italie

mariage italien

Le mariage italien, qu’il soit civil ou religieux est empreint de codes et de pratiques assez particulières. C’est d’ailleurs l’un des rites les plus importants de la culture italienne. Les différentes pratiques traditionnelles qui régissent cette cérémonie prennent en compte les démarches de fiançailles jusqu’au jour d’échange d’alliances. Découvrez ce qui fait la particularité des mariages chez les rois de la Dolce vita !

Les traditions et coutumes avant un mariage italien

Les futurs mariés doivent suivre toutes les étapes qui aboutissent au grand jour de leur union.

La demande en mariage

Le monsieur prétendant au mariage doit se présenter auprès du père de sa future femme pour demander sa main. C’est seulement après l’avis favorable du père que la mariée pourra recevoir la bague de fiançailles. Cette bague est symbolique et significative dans les processus d’un mariage italien.

On offre ensuite aux mariés un trousseau comme le veut la tradition. Celui-ci contient des articles ménagers, du linge de maison, des vêtements ou encore de jolis souvenirs des mariés. Ce colis reçu pourra être utilisé après la cérémonie.

La date de la cérémonie

Les Italiens étant très ancrés dans la religion catholique privilégient certaines périodes de l’année pour la célébration des mariages. Le dimanche constitue pour eux, un excellent jour pour cette cérémonie d’union. Ce jour est considéré comme un jour qui porte bonheur.

Par contre, durant les périodes de carême, période du culte de la Vierge Marie (mois de mai) ou encore le jour de l’Avent, il n’est pas recommandé de célébrer de mariages. Le mariage en Italie se célèbre préférentiellement à partir de l’heure du déjeuner jusqu’à une heure tardive de l’après-midi. La célébration ne peut pas avoir lieu dans la soirée comme c’est le cas dans d’autres sociétés.

traditions mariage mitalien

Le jour du mariage en Italie

Le jour du mariage, certaines coutumes et traditions sont pratiquées par les Italiens pour rendre le mariage spectaculaire. Il existe une pratique courante dans la culture italienne pour chasser les mauvais présages le jour du mariage. Le marié doit mettre dans sa poche un morceau de fer. La mariée quant à elle doit déchirer un morceau de son voile toujours dans la perspective d’éloigner le mauvais sort.

Au cours du mariage, il y a un sac appelé « la Borsa » que la mariée devra porter. Ce sac contient de l’argent que les invités ont glissé en guise de cadeaux. Tout invité masculin qui aura le privilège et la chance de danser avec la mariée pourra également déposer quelques sous dans ce fameux sac.

Les réjouissances

Le mariage en Italie constitue une véritable occasion pour célébrer la gastronomie qui reste d’ailleurs très appréciée dans cette société. En effet, il peut y avoir jusqu’à 14 plats différents proposés au cours d’un mariage. Une fois que le repas s’achève, les mariés devront casser ensemble un verre. Le nombre de morceaux Issus de ce verre cassé représente le nombre d’années de bonheur que partagera le couple.

Après la cérémonie avec les plats copieux, tout le monde est invité à la fête à travers la danse tarantelle. Tarantelle est une danse traditionnelle considérée comme source de diffusion de la bonne humeur et de la joie au cours d’un mariage en Italie.

En somme, un mariage italien est un véritable parcours où parents et société s’impliquent pour rendre heureux le futur ménage.

Laissez une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publiée.